Les documents consultables démontrent que les transports routiers sont responsables de la plus importante consommation de produits pétroliers et en conséquence de la plus importante émission de GES, loin devant; et vous précisez à juste titre que “L’augmentation de leur
concentration est à l’origine du réchauffement climatique.” Je ne comprends donc pas comment la CACM peut encore soutenir l’autoroute, qui favorise la consommation avec des vitesses plus élevées, alors qu’un projet alternatif avec des voies aménagées, permettrait de résoudre la plupart des problèmes de circulation.
Par ailleurs, si on prend en compte toujours ces deux paramètres (consommation d’énergie et émission de GES), il faut aussi faire de l’amélioration de l’habitat une priorité.

Rosenau