Le Plan Climat Air Energie Territorial

Une démarche de développement durable territoriale

Située au cœur de la Région Occitanie, la Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet regroupe aujourd’hui 14 communes et s’étend sur 406 km² pour un total de 81 000 habitants au 1er janvier 2021 (199 hab./km²).

La Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet élabore son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Ce projet doit permettre de mettre en œuvre une politique de transition énergétique et climatique. Un 1er Plan Climat Energie Territorial a été adopté en 2013 sa mise en œuvre s’est poursuivie jusqu’à aujourd’hui. Cette première démarche a permis à la Communauté d’agglomération d’être labellisée « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » en 2015. Une reconnaissance, marquée par l’attribution de financements de l’Etat pour réaliser des actions concrètes.

Le PCAET constitue la feuille de route vers la transition énergétique des 14 communes du territoire, la lutte contre la pollution de l’air et l’amélioration du cadre de vie. Le PCAET est une démarche de planification stratégique à 30 ans qui concerne tous les secteurs d’activité : résidentiel, activité économique, tertiaire, transports, agriculture, déchets …

Pour se faire, de nombreux partenaires vont être mobilisés afin de construire une feuille de route partagée permettant de conduire le territoire dans cette démarche de transition et à réinterroger les politiques publiques portées par l’agglomération de Castres-Mazamet sur les enjeux climat, air et énergie.

Quels sont les objectifs de ce plan ?

Le PCAET est un projet au service du territoire qui doit permettre notamment, une amélioration de la qualité de vie et de la santé de ses habitants, la réduction de sa facture énergétique et qui devrait concourir à la dynamisation de l’économie locale.

Les objectifs du Plan Climat sont :

  • L’atténuation du réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) ;

  • La préservation de la qualité de l’air pour limiter les impacts sanitaires et environnementaux ;

  • L’adaptation du territoire aux effets du dérèglement climatique ;

  • La modération du réchauffement climatique qui consistera en partie à réduire les consommations énergétiques et à développer des énergies renouvelables.

Le calendrier du PCAET

L’élaboration du PCAET se déroule en trois étapes, la première consiste à élaborer un diagnostic climat-air-énergie à l’échelle de l’agglomération. Il permet de prendre une photographie à un instant « T » de l’état du territoire et constitue les fondations du Plan climat. Il apporte des éclaircissements sur les enjeux majeurs du territoire en matière de climat d’air et d’énergie.

Ce diagnostic porte sur :

  • Les émissions de GES et polluants atmosphériques et potentiel de réduction

  • La séquestration nette de CO2 et potentiel de développement

  • La consommation d’énergie finale par grands secteurs d’activité et potentiel de réduction

  • Les réseaux de transport d’électricité, de gaz et de chaleur ; enjeux de la distribution d’énergie et analyse des options de développement de ces réseaux

  • L’état de la production d’énergie renouvelable et potentiel de développement

  • La vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique.

Retrouvez le diagnostic du PCAET de Castres Mazamet dans les documents consultables.

La seconde étape du plan climat est l’élaboration d’une stratégie à 30 ans (horizon 2050) sur la base des résultats du diagnostic. Cette stratégie consiste à fixer des objectifs prioritaires de court, moyen et long terme et est réalisée en concertation avec les acteurs du territoire. Les quatre premiers axes stratégiques identifiés seront déclinés en orientations, puis en objectifs concrets.

La troisième étape est l’élaboration d’un programme d’actions pour une période de 6 ans. Il comportera des actions à mettre en œuvre par la Communauté d’agglomération de Castres Mazamet, mais aussi l’ensemble des acteurs du territoire. Cette étape, comme la précédente, sera co-construite avec les partenaires. Une fois le PCAET adopté, les actions seront mises en œuvre sur le territoire pendant 6 ans. Elles feront l’objet d’un suivi tout au long de la démarche ainsi qu’une évaluation à mi-parcours et en fin du programme.

Concertation en ligne

Un PCAET concerté avec les habitants

Une concertation publique a été ouverte sur ce site du lundi 8 novembre au 12 décembre 2021. Les contributions sont publiées ci-dessous. Vous pouvez également découvrir le projet de PCAET en répondant au questionnaire :

Le questionnaire

Tester vos connaissances sur le territoire

Mobilisation des artisans

La CMA peut vous accompagner pour la mobilisation des artisans du territoire dans le développement durable. Pour cela, nous pouvons réaliser des diagnostics environnementaux pour l’identification et l’application de plans d’actions adaptés et individuels ; déployer le label éco-défis et accompagner les artisans volontaires dans la réalisations d’actions en faveur de l’environnement ; Communiquer et sensibiliser sur les activités de la réparation et du réemploie et inscrire les entreprises artisanales dans une démarche d’économie circulaire .. etc

MATTHIEU

Prendre en compte le constat des émissions de GES

Les documents consultables démontrent que les transports routiers sont responsables de la plus importante consommation de produits pétroliers et en conséquence de la plus importante émission de GES, loin devant; et vous précisez à juste titre que “L’augmentation de leur
concentration est à l’origine du réchauffement climatique.” Je ne comprends donc pas comment la CACM peut encore soutenir l’autoroute, qui favorise la consommation avec des vitesses plus élevées, alors qu’un projet alternatif avec des voies aménagées, permettrait de résoudre la plupart des problèmes de circulation.
Par ailleurs, si on prend en compte toujours ces deux paramètres (consommation d’énergie et émission de GES), il faut aussi faire de l’amélioration de l’habitat une priorité.

Ariane

Un territoire qui encourage les mobilités durables

Ne faudrait-il pas faciliter la circulation des habitants en bus ? Pour cela relier la gare multimodale de Castres au reste du réseau de bus urbains. Avoir une ligne transagglo ainsi reliée aux réseaux de bus régionaux et pouvoir se déplacer en bus sans mettre plusieurs jours ?

Marcel

Nouvelle ambition

Il faut une nouvelle ambition :
– prendre le relais de la prime renov pour équiper les logements avec des moyens de chauffage économiques
– développer de façon intensive les pistes cyclables
– développer des filières de formation aux metiers en lien avec les énergies renouvelables.

Michel

pollution lumineuse

Diminution de l’éclairage public en utilisant les nouvelles possibilités. Éteindre une partie de la nuit les monuments et édifices publics. Supprimer les panneaux publicitaires éclairés la nuit.

DIDIER

Les locations et le vieux

Les locations et le vieux bâti constituent un levier d’action fondamental afin de réduire les pertes d’énergie et de palier à la précarité énergétique. A cela s’accompagne un manque de connaissances vis-à-vis des dispositifs d’aides financières pour la réalisation des travaux d’isolations thermiques. Informer les propriétaires des réglementations et des aides me semble important.

Phylae

Pistes cyclables.

Je propose de faire l’inventaire des “voies, des pistes ou pseudo chemins” qui pourraient être transformés en pistes cyclables puisqu’ils existent physiquement. Il suffit de les aménager pour que les vélos puissent circuler un peu plus facilement. Trois exemples ci dessous
Boulevard Lyautey le long de la caserne,
Boulevard Maréchal LECLERC.
La contre allée du boulevard de Lattre

Marie jose

gouvernance

Je pense qu’il est urgent que les décisions concernant la transition se fassent avec un style de gouvernance de plus en plus participative, pour responsabiliser la population et l’amener à se sentir maître du jeu dans ces moments cruciaux que nous allons vivre collectivement, et aussi pour créer plus de lien social permettant une meilleure résilience dans le trouble à venir.

Eveline